20/04/2009

Poésie

Il y a quelques années, j'ai écrit ce texte pour un concours. Il n'a jamais été envoyé.

Cependant, j'y tiens particulièrement.

"Les poings dans mes poches crevées, ... " est un vers de Rimbaut

et c'était le sujet du concours.

J'ai dédié ce poème à mon plus jeune fils.

L’ARRIERE-PETIT-FILS.   

 

 

« Je m’en allais »

               écrivait l’aïeul.

« Je m’en vais ! »

                 crie le petit -fils.

 

 

« Les poings dans mes poches crevées, »

Il s’en allait, rêvant,

Le pied léger dans ses souliers troués,

Le nez dans les étoiles, rimant,

La plume tendre et les mots doux.

 

Le poing levé vers un ciel immobile,

Le pas lourd vers quel lendemain,

Le verbe haut, la voix fêlée,

Le torse bombé sur un cœur à vif,

Le petit-fils claque la porte,écorché.

 

Panier percé ? !

Poches crevées !!…

Ma Bohème…

Ma Galère…

S.D.F. , S.I.D.A. , …

Qui va là ?

 

 

 

 

À mon fils François, avril 1998.

10:13 Écrit par Calli dans Textes et poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

beaucoup d'émotion dans ce texte, d'émotions même. il est extrémement touchant, prenant! il dit tant en si peu de mots.
mais je comprends que tu ne l'aies pas montré, il est tellement intime!
je t'embrasse Jo, j'ai eu beaucoup de plaisir à parcourir ce blog, il me paraît te ressembler beaucoup:)!

Écrit par : mimi | 22/04/2009

Les commentaires sont fermés.