20/04/2009

Poésie

Il y a quelques années, j'ai écrit ce texte pour un concours. Il n'a jamais été envoyé.

Cependant, j'y tiens particulièrement.

"Les poings dans mes poches crevées, ... " est un vers de Rimbaut

et c'était le sujet du concours.

J'ai dédié ce poème à mon plus jeune fils.

L’ARRIERE-PETIT-FILS.   

 

 

« Je m’en allais »

               écrivait l’aïeul.

« Je m’en vais ! »

                 crie le petit -fils.

 

 

« Les poings dans mes poches crevées, »

Il s’en allait, rêvant,

Le pied léger dans ses souliers troués,

Le nez dans les étoiles, rimant,

La plume tendre et les mots doux.

 

Le poing levé vers un ciel immobile,

Le pas lourd vers quel lendemain,

Le verbe haut, la voix fêlée,

Le torse bombé sur un cœur à vif,

Le petit-fils claque la porte,écorché.

 

Panier percé ? !

Poches crevées !!…

Ma Bohème…

Ma Galère…

S.D.F. , S.I.D.A. , …

Qui va là ?

 

 

 

 

À mon fils François, avril 1998.

10:13 Écrit par Calli dans Textes et poésie | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/04/2009

Qu'écris-je ?

Qu'écris-je ?

Souvent me prend l'envie d'écrire.

Ado, et je le reste toujours un peu, j'étais tentée par la poésie et la tenue de mon journal.

J'ai détruit beaucoup d'écrits, trop intimes, trop niais, trop nuls ... surtout je ne voulais pas qu'ils tombent entre n'importe quelles mains.

Comme je regrette aujourd'hui !

 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

                                                                   à Ph.  -  2000

                                                     TES  MAINS.

                  

 

 

                             Elles m’émeuvent

                             Dans la mémoire des cicatrices

                             Des cals et des plaies vives

                             Traces douloureuses de travaux surmontés

                             À la force des doigts et des poignets

 

 

 

                             Elles me troublent

                             Dans la douceur tendre et légère

                             Des caresses posées, effleurées

                             Gestes délicats dans l’amour osés

                             Du désir possible encore inachevé

 

 

 

                             Elles me rassurent

                             Dans leur grandeur et dans leur force

                             Dignes prolongements du caractère

                             Trésors précieux, en tout acte solidaires

                             Symboles d’offrandes, d’amour et de prière.

                                   

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

 

  Actuellement, j'aborde l'écriture avec plus de sérénité mais aussi plus de sérieux.

Je n'écris plus mon journal qu'épisodiquement, un peu comme une thérapie qui m'aiderait à voir plus clair en moi. Mais j'écris des souvenirs, j'invente des nouvelles, je me laisse aller à un peu de poésie ...

Passerai-je un jour au roman ?

Il me faudrait alors

 du souffle et de l'ambition !

12:21 Écrit par Calli dans Textes et poésie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |